Êtes-vous fait pour être un coach ?

coach-business

Publié le : 04 janvier 20173 mins de lecture

Vous vous sentez différents, vous êtes passionné par l’évolution personnelle. Votre intérêt pour les autres est grandissant beaucoup plus que votre poste ne l’exige. Et un jour, vous tombez accidentellement ou par référencement sur le coaching, une bouffée d’adrénaline monte en vous. Tilt ! Devenir coach est-il votre vocation ?

Description du coaching professionnel et individuel

Mais avant tout, c’est quoi le coaching ? Le coaching professionnel se traduit par une relation régulière dans une durée déterminée permettant au client d’acquérir des suites concrètes et chiffrables sur tous les plans : professionnel ou personnel. À travers la technique de coaching, le client accroit ses savoirs et perfectionne ses exploits. La séance peut se faire en face-à-face, par téléphone ou par sessions collectives, voire même dans un endroit particulier (par exemple pour le Coaching sportif). Ces procédures peuvent être ajourées d’échanges écrits par lettre ou par courriel.
Quant au coaching personnel, c’est une assistance individuelle afin d’inciter au développement des potentialités ; il ne s’agit pas de dénouer les problèmes psychiques que l’on peut ressentir. En effet, il peut soutenir un universitaire à discerner sa vocation professionnelle, ou bien aider un retraité à passer à la retraite paisiblement.

Quelques signes avant-coureurs d’un futur coach

Sentez-vous que :

  • Vous avez éprouvé des méthodes d’évolution que vous désirez distribuer.
  • Vous êtes passionné par la manière de penser, ressentir, agir d’un être humain
  • Vous adorez les échanges avec les personnes, naturellement, sans juger, ni critiquer.
  • Vous permettez aux autres d’être le nombril du monde.
  • Vous ne percevez pas une nécessité compulsionnelle d’assister les tiers ou de solutionner leurs problèmes.
  • Réalisation, construction, agissement sont vos objectifs !
  • Vous êtes intuitif et plutôt inventif.
  • Vous vous sentez à votre aise face à l’inconnu, l’incertitude, le corrélatif.

Si vos réponses sont affirmatives, vous pouvez devenir un bon coach d’entreprise.

Mission d’un coach d’équipe

De son côté, un coach d’équipe n’entre pas en jeu juste quand tout se passe mal ! Il doit savoir, être patient et complimenter ses subordonnés lorsque les choses fonctionnent bien. Spéculer sur le positif afin de les booster à continuer dans la même ardeur. En revanche, le coach ne doit appréhender en les critiquant s’il le faut. Voir la critique constructive telle une manière de les pousser à l’amélioration. Au lieu de leur quémander de performer et de les lancer dans de nouvelles activités, prendre le temps de les escorter dans le changement : les aiguiller, permet l’épanouissement personnellement.

Plan du site