Les compétences exigées d’un coach

un coach

Publié le : 03 décembre 20154 mins de lecture

Le coaching va bien au-delà d’un travail de conseil, de soutien ou d’accompagnement. Voilà pourquoi la Fédération International des coachs (ICF) a développé des compétences de coaching que toute personne désireuse d’exercer le métier se doit d’acquérir.

Mise en place de la relation avec le client

Dans un premier temps, le coach doit pouvoir appliquer suivant les normes du métier, toutes situations de coaching. Ce qui signifie qu’il doit toujours se référer aux règles de conduite de la Fédération International des coachs dans son travail. Dès lors qu’une personne vient solliciter son aide, il doit lui expliquer son rôle de manière à ce que tout soit clair dès le départ. S’il ne se sent pas en mesure de lui apporter son aide, le coach est dans l’obligation de diriger celle-ci vers le professionnel qui puisse l’aider. Ensuite, le coach doit aussi dès le départ, trouver un accord avec son client par rapport aux procédures de coaching: honoraires, logistique et programme. En outre, il est aussi attendu qu’un bon coach puisse rassurer son client. Pour ce faire, il doit se montrer sincère avec lui, le soutenir dans ses diverses décisions et l’écouter. Ce qui ne signifie pas pour autant  suivre tous les désirs du client, mais communiquer ouvertement avec lui.

Bien communiquer avec le client

La compétence de communication est la base du travail de coaching, car vous ne pourrez jamais aider votre client si vous n’arrivez pas à communiquer efficacement avec lui. Cette compétence est basée sur trois points essentiels, dont l’écoute active, le questionnement et la communication directe. La raison est qu’il est impossible pour un coach de savoir comment aider son client s’il ne l’écoute pas activement. Tout est important chez ce dernier, que ce soit les dits oui les non-dits. Ils déterminent les réels désirs du client. C’est en écoutant que le coach puisse poser des questions afin de récolter des informations susceptibles d’aider à faire évoluer la situation. Dès lors qu’il a quelque chose à dire, il faut qu’il puisse le dire de manière simple à son client. Des métaphores, des analogies ou des humours peuvent être utilisés pour s’exprimer clairement.

Faciliter l’apprentissage du client et sa réussite

Il est important pour le coach et son client de déterminer un objectif à atteindre dès le début de leur collaboration. L’accompagnateur va ensuite faire de son mieux pour que son client atteigne cet objectif. Pour ce faire, il écoute, dit ce qui ne va pas, suggère et encourage. Il faut qu’il ait des compétences dans tous ces domaines pour mettre l’autre en confiance. C’est seulement lorsque la confiance est instaurée que des actions peuvent être créées. Il est inutile de préciser que le plan de coaching peut être chamboulé en cours de route en raison des résultats atteints à mi-parcours. L’accompagnateur doit être capable de réajuster le plan au fur et à mesure de l’avancement du coaching.

Plan du site