Comment fonctionne le coaching d’affaires ?

le coaching d’affaires

Publié le : 04 janvier 20174 mins de lecture

Le coaching d’entreprise est un processus rigoureusement organisé. Il peut être lancé sur l’ordre du supérieur hiérarchique, auquel cas l’on parlera de plan de formation. Parfois, c’est la personne intéressée qui en suscite l’idée. Parce que le coaching recherche l’atteinte d’un seuil de production ou de rendement, il revient au coach de mesurer l’impact des travaux.

Qui peut commanditer la stratégie d’accompagnement par le coaching ?

L’action du coaching peut être réalisée sur l’initiative du dirigeant ou du supérieur hiérarchique direct. Cette décision résulte le plus souvent d’une appréciation portée sur le savoir-faire et le rendement de travail du salarié. Si la direction estime que sa production est au-dessous du palier des objectifs, le salarié peut être amené à suivre des séances de coaching. Dans ce cas, la démarche s’inscrit dans le cadre d’un projet de formation qui ambitionne d’enrichir le capital humain. Parfois, c’est l’employé qui en déclare le désir, à l’issue d’un bilan de compétences, ou lors d’une évolution de poste, d’un départ ou d’une arrivée.

A quoi le dirigeant peut-il s’attendre en faisant coacher son personnel ?

Le coaching est un investissement immatériel et comme tout investissement, il engendre un coût qui se doit d’être récompensé par une rentabilité supérieure. Les buts du coaching sont variés, suivant le poste du salarié et son service d’affectation. Par exemple, pour un commercial, l’objectif pourrait être le nombre d’unités vendues ou le taux de réclamations clientèles. Pour un responsable marketing, le facteur de performance serait à rechercher dans le classement de l’entreprise dans les enquêtes de satisfaction, qui exprime l’image de marque de l’entreprise. Le commanditaire se réserve le droit de définir des indicateurs tangibles et observables qui fournissent la preuve du succès du coaching.

La formalisation de l’intervention

Dans un premier temps, le coach se doit d’explorer l’environnement organisationnel de l’entreprise. Il organisera ensuite une réunion avec les individus à encadrer, en vue de définir les résultats qu’ils espèrent récolter de l’intervention. Il lui incombera de concevoir un plan d’accompagnement structuré, selon l’expression des besoins et les objectifs assignés à l’intervention. La durée de la formation, les méthodes opérationnelles de coaching d’affaire, la fréquence des séances seront mises au clair dans la phase de planification.

Il lui revient aussi de mettre au point des outils d’évaluation créatifs, innovants et adaptés pour mesurer l’atteinte ou non des résultats. A l’achèvement de l’intervention, un briefing de clôture aura lieu pour faire le point sur les limites du projet, ou dans le cas échéant, célébrer mutuellement la réalisation des objectifs escomptés.

Plan du site